Le bureau des légendes

Si vous ne l’aviez pas encore compris, je ne regarde presque jamais la télé. Avec leur journal qui s’achève vers 20h45, le film où la série qui débute vers 21h00, vous n’êtes pas couché avant 23h00 dans le meilleurs des cas. Je pointe à 7h00 au travail, ce qui implique un lever vers 6h00, sachant qu’il me faut une bonne heure pour m’endormir souvent, six heures de sommeil ce n’est juste pas assez. Et puis sincèrement, lorsque l’on voit ce qui passe sur le petit écran, est-ce bien la peine de veiller si tard.

Mon épouse a depuis longtemps trouvé la solution, les DVDs et Blu-Ray. Vous glissez la galette dans le lecteur et vous regardez quand vous voulez. Evidemment, tout cela à un prix, et avant de voir une série en support physique, il faut parfois patienter un bon moment. Et alors ? Est-ce réellement urgent de visionner immédiatement le dernier épisode de la saison 7 de Games Of Thrones ? Pas vraiment, du moins pas pour nous. En musique j’ai souvent deux mois d’avance sur les sorties, pour les films et séries je peux avoir un peu de retard non ?

Mais comme nous avons des oursins dans les poches, enfin pour certaines choses, ma femme écume les médiathèques de la communauté urbaine de Strasbourg – le machin porte un nouveau nom maintenant mais je l’ai oublié – et ramène des films, séries, disques et livres à la maison. Un, c’est pas cher, deux, ça n’encombre pas la maison, trois on peut essayer même les pires daubes sans avoir trop de regret. Au pire nous aurons perdu trois quart d’heure de notre vie.

Vous vous demandez sans doute pourquoi je n’écume pas les médiathèque moi même, tout simplement parce que je suis un gros feignant. Donc je regarde ce que mon épouse apporte, mais mon épouse m’aime encore (enfin j’ose le croire), et me gâte avec des séries de SF régulièrement. Parfois, elle ose l’irréparable, essayer un truc normal, genre polar, thriller, trash. C’est ainsi qu’elle est revenue avec la première saison du Bureau des Légendes, une série Canal+ qui date de 2015.

Un agent de la DGSE revient en France après six années passé comme recruteur infiltré en Syrie. Mathieu Kassovitz tient le rôle de ce clandestin, Malotru, qui retrouve la France après une seconde vie dans les bras de la belle syrienne Nadia El Mansour.

La saison une présente l’arrivée de Malotru en France, le recrutement d’une jeune femme pressentie pour aller en Iran et une crise avec un clandestin en Algérie. D’épisode en épisode, la situation dérape, échappant au contrôle de Jean-Pierre Darroussin, patron du Bureau des Légendes, et l’on découvre peu a peu, le jeu étrange de ce Malotru qui se bat sur tous les fronts. Si mon épouse, en pleines révisions pour un concours (non pas le Miss France 2017), a décroché après le premier épisode, je suis resté au taquet toute la saison, allumant le vidéo projecteur à 20h00 afin de pouvoir regarder jusqu’à trois épisodes dans la même soirée. Il me reste deux saisons à regarder, j’attend juste que ma femme aille les chercher à la médiathèque. Oui je sais, je suis un boulet assisté. Chérie, elle vient cette bière !?

Le Bureau des Légendes date de 2015, du moins la saison une, mais si vous ne l’avez pas vu, que vous aimez les thrillers, l’espionnage et les excellentes séries de CANAL+, n’hésitez pas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *