Dans mon iPhone n°5

Les affaires reprennent. Cette semaine de nombreuses promotions sont tombées du ciel, en même temps que des litres de d’eau. Nous ne parlerons pas encore d’inondation, mais presque. Dans les ‘grosses’ promotions nous trouvons Orphaned Land, un album qui est sorti vendredi et que je suis en train de travailler au corps. Il y a également, dans un tout autre genre, un nouvel album avec Colin Edwin, l’ancien bassiste de Porcupine Tree qui butine de projet en projet, selon ses désirs. Plus bourrin, plus heavy, le nouveau Mike Lepond’s Silent Assassins. Dans un tout autre genre Jordsjo, sorte de rétro progressif, qui à la première écoute m’a donné envie d’écrire quelque chose à son sujet. Nous avions reçu la semaine dernière le single de Ungdomskulen, l’album vient d’arriver cette fois, il va falloir l’écouter. Enfin, le dernier Fractal Mirror est entre nos mains. En plus de tous les albums pas encore écoutés, cette nouvelle livraison risque de nous occuper alors que le Rhin déborde, que Paris .disparaît sous la Seine et que la Seine et Marne n’est plus qu’une gigantesque flaque d’eau boueuse.

C’est lors d’une inondation de ce genre, en 1995, que j’ai perdu toute ma collection de vinyles, l’intégrale de Genesis, de Marillion, de Peter Gabriel, de Mike Oldfield, de Sting, d’Harmonium, de Steve Hackett plus quelques merveilles comme des disques picture. Un crève cœur. Alors courage à ceux qui sont sous l’eau, la décrue commence.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *