Dans mon iPhone n°7

Vendredi, après un repas dans un restaurant savoyard pour fêter mon âge vénérable, je suis passé en ville avec madame pour fouiner à droite à gauche. Ma boutique d’occasion recelait, une fois encore, quelques trésors et je suis revenu avec un Antimatter, un Anubis Gate et un Magellan. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas traîné dans la boutique, il faut dire que je commence à avoir de sérieux problèmes de stockage de CDs. Horizons de Anubis Gate est un pure merveille comme Lights out d’Antimatter. Je suis plus perplexe concernant Symphony for a Misanthrope de Magellan.

Je vous avais dit que j’allais me pencher sur Jordsjo, c’est chose faite, ce sera mon devoir de la semaine. Du rétro progressif norvégien à la production assez particulière.

Nous avons reçu pas mal d’albums dont le second Kino, l’EP du groupe français Black Neon Project et du coup nous sommes de plus en plus à la bourre d’autant qu’il y a des interviews et live reports en attente de publication.

J’ai claqué une petite fortune ces derniers jours en vinyles (après tout c’était mon anniversaire), des pré commandes comme Kino, Tesseract et la réédition de Brave de Marillion. Ben oui, maintenant que je manque de place pour les CDs, j’achète des vinyles, logique non ? Ca ne m’a pas empêché de commander le CD de Marco Ragni, The Wandering Caravan ainsi que The unconventional and unusual journey through the 21st schizophrenic century and beyond, parce que le numérique c’est sympa mais bon…

Enfin j’ai reçu, écouté et chroniqué le Wilson et Wakeman, une petite merveille, écouté pour l’instant en mp3 mais qui ne tardera pas à arriver dans ma boite aux lettres pour une nouvelle découverte.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *