Clic clac

DX or FX, this is the question.

Lorsque vous discutez avec des photographes, que vous parcourrez les forums, un débat fait rage, utiliser un boitier reflex full frame ou pas. Le format 24×36 (dit full frame) possède un plus grand capteur que l’APS-C (16×24) que l’on trouve par exemple sur les boitiers hybrides et la gamme Nikon DX. Du coup, les boîtiers FX ou full frame  sont nettement plus chers – deux ou fois trois – alors que l’on perd un facteur grossissement de 1.5.

Quel intérêt franchement ? Le DX et le FX, c’est un peu comme la BX et la CX. Vous rouleriez avec quoi vous ? Une CX bien sûr. Pourquoi ? Parce que c’est plus classe.

Le truc bête avec le full frame, c’est qu’il faut posséder l’optique qui va bien avec sinon, ça ne sert pas à grand chose, et l’optique pour grand format, ça fait mal au porte-monnaie croyez moi. Bien entendu, vous pouvez basculer en mode DX, mais ce serait un peu comme maquiller une CX en BX.

Malgré tout ces arguments de bon sens, cela devait fatalement arriver un jour. A force de côtoyer des frimeurs qui se la pètent en BMW alors que je roule en Logan, des photographes qui se baladent avec leur full frame hors de prix, la jalousie maladive qui m’habite a gagné la bataille contre la raison.

Après deux APS-C en trois ans, j’ai commencé à lorgner du côté des Full Frame. Non que j’ai fait le tour des APS-C, loin de là, mais que je voulais goûter à la différence.

J’ai lu tout et son contraire sur les boîtiers FX et je suis conscient qu’un tel matériel entre mes mains, c’est donner de la confiture aux cochons. Mais voila, je suis un salle gosse pourri gâté, incapable de résister bien longtemps à un nouveau jouet. Et puis j’ai commencé la collection des objectifs plein format avec d’abord de 85 mm puis le 200-500 mm, mes deux optiques préférées aujourd’hui avec le 18-35 de chez Sigma, celles que j’emmène en concert, même si le 500 est un tantinet encombrant.

Etant chez fidèle à Nikon depuis trois ans, j’avais le choix entre un D610 un peu vieillissant, un D750 entrée de gamme, un D800 difficile à prendre en main, un D810 assez cher ou un D850 hors de prix.

Le D750 avec un capteur 24 Mo pixels me faisait envie, un plein format assez proche du D7200, facile d’utilisation. Mais dans les forums, je constatais que de nombreux photographes vendaient leur D750 pour acheter un D810. Était-ce un signe ? Le D810 neuf est clairement trop cher pour mon budget, il vaut quand même plus de 3000 €.  D’où l’idée d’en acheter un d’occasion, dans une boutique pro, avec pas trop de clics et garantie, histoire de ne pas avoir de mauvaise surprise au déballage.

La gamme 800, c’est presque une gamme pro, avec une prise en main assez différente de la gamme 7000, surtout côté gauche.

Avec le D810, on passe à un capteur de 36 Mo pixels, cela fait beaucoup de points tout ça, peut-être trop pour mon disque dur… La bête est lourde, plus haute, le clic clac ne sonne pas de la même manière, plus étouffé, l’œilleton est large et tout rond, l’écran est protégé d’un cache plastique amovible, les modes M, A, P, S se gèrent en main droite, quand les iso, le focus se contrôlent de la gauche. Il n’existe qu’un seul slot pour la carte SD, l’autre est réservé à un carte propriétaire Nikon. La zone d’autofocus est assez étroite en FX, parfaite en DX, bref ce sont de nouvelles sensations, des habitudes à prendre. Il ne faudra pas que je m’emmêle les pinceaux entre le D7200 et le D810 en concert, comme mettre le Sigma 18-35 ou le Tamron 70-300 par erreur sur le D810 alors que l’inverse ne pose pas de problème. La bonne surprise, c’est de pouvoir enfin descendre en dessous des 100 iso, 80, 64, et trois modes low iso, idéals pour des poses longues en plein jour. Le problème, c’est que je n’ai plus que deux objectifs adaptés à ce boitier, que faire ? Voyons…

9 thoughts on “Clic clac

  1. Salut,
    ceux qui vendent leur D750 pour prendre un D810 sur les forums sont comme toi, à force de côtoyer des frimeurs…^^ J’ai les 2, ce n’est juste pas la même utilisation mais niveau qualité le D750 n’a pas grand chose à envier au D810, le D810 oui ça fait classe d’avoir une ergonomie pro et un oeilleton rond mais à côté de ça on a un AF moins sensible et un boitier plus lourd. Pour les pixels, après avoir dépensé 2500-3000€ dans un boitier, 60€ un disque dur de 2To (soit 25 000 RAW max) c’est pas grand chose 😉 . En revanche, le 2ème slot n’est pas propriétaire Nikon c’est juste un emplacement pour une carte CompactFlash, plus rapide que les SD.

    • Hello, possible en effet. Pour ma part j’ai hésité longtemps. C’est vrai qu’avec le recul la techno du 750 est plus récente du coup certaines fonctionnalités manquent sur le 810, comme la télécommande sans fil du 7200 et une AF moins performant. Et oui le machin est lourd et encombrant, mais vu les optiques, ce n’est pas trop grave, je ne suis plus à ça prêt. Le D810 est surpuissant pour ce que j’en fais, mais je me suis fait plaisir et je ne regrette pas, c’est une belle machine. Je ne sais pas pour la carte CompactFlash, merci de l’info, la machine était livrée sans doc, une occasion.

      • Oui, pour pouvoir exploiter pleinement le tas de pixels supplémentaires du D810 (ou du moins ne pas voir beaucoup plus de défauts en zoomant à 100% par rapport à un 24MP) il faut y coller des objectifs performants donc souvent plus lourds mais comme tu le dis c’est selon ce que tu fais de tes images, prendre un objectif moins performant et redimensionner à 24MP voire moins aura le même résultat que sur un D750. Pour beaucoup de mes photos de voyage, je redimensionne les images à 8MP pour écran 4K et là même de vieux objectifs à 200€ d’occasion font l’affaire et sont souvent plus légers et compacts que les récents comme le 35 f/2D ou le 85 f/1.8D (pas plus léger que le f/1.8G mais bien moins encombrant) ou certains de marques tierces censés être moins bons que des Nikon comme le 28-75 f/2.8 Tamron (500g comparé au kilo d’un 24-70 f/2.8 c’est pas négligeable).
        Bon récemment j’ai craqué pour le D850, je l’ai trouvé neuf avec TVA pour à peine plus de 2000€ en passant par un magasin situé aux Pays-Bas (donc pas UK ni Hong-Kong, et au bon moment puisque une semaine plus tard le prix le plus bas même conditions était remonté de 400€), le même prix auquel j’avais trouvé le D810 il y a un peu moins de 4 ans sauf qu’il était en occas avec 10 000 clics. Faut remercier les hybrides et notamment le Z7, tout le monde se jette sur “l’avenir de la photo” et fait baisser les prix des reflex ;).

        • Comme je fais beaucoup de concert dans des petites salles mal éclairées, je suis à la recherche d’optique lumineuse donc lourde pour ne pas monter en ISO.
          Ouverture constante de préférence pour ne pas être piégé en zoomant, donc beaucoup de lentilles, le Sigma 18/35 1.8, Tamron 70/200 2.8 sont mes préférés, du coup deux boîtiers, le 7200 pour le Sigma et le 810 pour le Tamron. J’ai voulu faire léger avec le Nikkor 28-85 3.5, mais je suis très déçu par son optique. Par contre j’ai un Nikkor 85 1.8 magnifique, seul défaut, la focale fixe m’oblige à beaucoup de sport.
          Pour les vacances, je parts généralement avec le 7200 et un Nikkor 18/140 passe partout pour ne pas être encombré et ne pas agacer tout le monde avec le “attends, je change d’objectif”. Ce ne sont pas les même exigences de qualité d’image non plus.

          • Oui, dans ces conditions il faut récupérer autant de lumière qu’on peut, pour le même usage et du mariage (églises et mairies souvent très mal éclairées aussi) j’utilise 24-35 f/2 Sigma et 70-200 f/2.8 G2 Tamron également sur mes 2 FF, mais dans les usages classiques en zoom polyvalent je suis même allé chercher un vieux 28-105 f/3.5-4.5 de 1998 en occasion (pas de VR mais position macro 1:2 entre 50 et 105mm), quand on zoome à 100% comme avec beaucoup d’optiques on est déçus encore que même sur D810 je le trouve pas dégueu du tout entre 28 et 50mm dès la PO, à 85 et surtout à 105 c’est une autre histoire, mais qui va regarder mes photos à 100% à part moi? ^^ Il faut savoir prendre du recul, c’est le mot juste 😉 , sur ce qu’on voit à 100% d’un coup le champ des possibles s’élargit même en FF parce qu’il n’y a pas que le niveau de détails qui devient moins important mais la qualité globale, y compris le bruit donc on se retrouve à shooter à 12800 voire 25600ISO dans des situations où on n’osait pas dépasser 3200, du coup les tromblons à grande ouverture sont moins indispensables.
            Mais encore une fois oui, dans des situations où il faut fournir un résultat d’une certaine qualité les objectifs haut de gamme récents réalisent des performances remarquables, encore que depuis peu je troque souvent mon 70-200 f/2.8 contre le 70-210 f/4 toujours de Tamron et la différence que je ressens le plus à l’usage en défaveur du f/4 c’est l’AF un peu moins rapide bien que quand je laisse le limiteur du f/2.8 sur toute la plage de distance ce soit pas aussi flagrant, le limiteur est d’ailleurs l’une des raisons principales pour laquelle j’ai troqué mon G1 pour le G2.

          • Pour les ISO je me fixe une limite à 4000, après, même avec les traitements Lightroom, je trouve l’image trop bruitée. Dans les cas vraiment critiques je m’autorise un 6400, mais je n’aime pas faire ça. D’où mes exigences d’ouverture et le poids du matos. Le recul j’ai du mal, j’ai un côté perfectionniste qui compense un peu (très peu) mon manque total de sens artistique, mais il faudrait que je bosse la photo de concert avec un coach pro pour m’améliorer un peu. Du coup toutes mes optiques sont orientées concert, ouverture 1,8 à 2,8 constante, sauf pour le 200-500 que j’utilise pour les oiseaux, la Lune etc. Mais comme dis, je suis un touriste de la photo, pas de portrait, peu de paysages (ils sont trop moches le plus souvent), mais j’aime bien combiner ma passion pour le rock avec la photo, double plaisir. Pour l’AF pas trop de pb avec Tamron, par contre avec le Sigma 18/35 c’est une autre paire de manche, délicat à manier cette bête, mais quelle belle image ! Pour résumer j’ai du beau matos mais je ne sais pas trop m’en servir, ça viendra, j’espère.

          • Pour le traitement du bruit j’utilise DxO Prime pour une haute qualité, ça prend une plombe mais le résultat est impressionnant, à des années-lumière de ce que fait Lr.
            Pour le 200-500 je comprends, surtout quand on connait le prix des objectifs “bien” ouverts dans ces focales (rien que le 120-300 f/2.8 que Nikon vient de sortir, ça pique dans tous les sens du terme).
            Oui pour l’AF le souci du reflex c’est qu’en visée optique c’est très rapide mais pas précis, il faut les calibrer avant, en visée électronique c’est précis donc pas besoin de calibrer mais pas aussi rapide. Non calibré mon 24-35 f/2 est aussi une horreur mais le dock est là pour ça, une fois les corrections de décalages faites c’est probablement le meilleur objectif pour FF dans ces focales même face à des focales fixes (encore heureux vu le poids 🙂 ).

          • Il faudra que j’essaye, j’ai une licence Dxo jamais utilisée. En fait sous LR je maîtrise assez mal la correction de bruit, je joue juste sur la luminance.
            Le Nikkor 200-500 5.6 était à 1500 € je crois, grosse bête mais franchement, je ne regrette pas, il fait de très belles images, mais c’est très lourd, très très lourd.
            J’ai hésité à m’offrir le dock de calibrage, d’autant que je n’ai qu’un seul objectif Sigma, mais à réfléchir.
            Là le prochain achat (pas cher) c’est une toile de camouflage pour approcher les oiseaux, marre de les voir s’envoller alors que ça fait une demi heure que je fais une approche 😉
            Pour les concerts, ce sera moins utile par contre.
            Il est comment le 850 ? Les avantages du 810 avec les récentes innovations Nikkon ? Le jour où le 810 lâchera, il faudra que je lui trouve un remplaçant. J’ai joué avec le Nikon Z7, il est léger, bien etc, mais je n’aime pas du tout le rendu numérique du viseur, ça me pique les yeux, j’imagine qu’en concert ce serait un enfer. Et puis vu les optiques que j’ai, je ne suis plus à 300 grammes près.

          • D’autant qu’avec tes optiques F il faudra mettre une bague d’adaptation, 135g de plus sur ton boitier ça réduit quasi de moitié la différence avec ton reflex. En plus de ne pas être fan de l’EVF non plus, tant que la gamme d’optiques Z n’est pas plus complète on ne sait pas vraiment quels réels gains on aura (déjà sur les f/1.8 S on prend plusieurs dizaines de grammes par rapport aux G) donc pas très intéressé de passer en hybride également ou alors à le faire tout de suite ce ne serait pas chez Nikon.

            Le D850 enfonce le D810 et pas mal d’autres boitiers sur de nombreux points quand même, viseur 0.75x très confortable, AF seulement battu par les D5/500 (et bien plus sensible que le D810, même en concerts lumières pourries il accroche tout de suite et le reste), rafale supérieure même à un D750 ce qui est énorme quand on voit la différence de définition, écran inclinable et tactile plus défini, qualité d’image légèrement supérieure avec plus de dynamique, meilleure prise en mains avec un grip mieux dessiné, fonctions inédites sur un reflex avec les focus peaking/stacking et obtu électro 100% silencieux, autonomie 50% supérieure au D810 qui est déjà très endurant…c’est le nec plus ultra de ce qu’a pu produire Nikon jusqu’à aujourd’hui.

            Pour DxO il faut la version élite et uniquement au format RAW, Prime n’est pas accessible avec la version essential (faut bien justifier le prix supérieur) mais elle fonctionne très bien en auto puisqu’elle tient compte du boitier et de la sensibilité ISO utilisée à la prise de vue donc c’est très simple à utiliser, même s’il y a toujours moyen d’adapter à tes préférences en le personnalisant il fait déjà un travail remarquable en auto.

            Pour le dock Sigma, même si tu n’as qu’une optique c’est mieux de le prendre, il permet en plus de corriger les décalages d’AF de maintenir l’objectif à jour et fonctionnera avec tous les autres objectifs Sigma C/A/S que tu pourrais acheter plus tard.

            Oui ils sont chiants ces piafs lol quitte à attendre 30 minutes autant leur poser un appat et se placer bien avant, quand ils seront là tu n’auras plus à t’approcher ils seront déjà où tu veux qu’ils soient, mais en réalité ça demandera souvent plus de 30 minutes et la toile servira quand même bien 😉 .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.