La grosse pomme

Vous avez remarqué qu’il n’y a plus de saisons vous aussi ? Seasons End diraient certains. Je mange déjà des figues, les potimarrons sont mûrs, j’en suis à ma troisième récolte de haricots, les courgettes sont géantes, le raisin est presque mûr et les poires plient les branchent dans mon jardin. La grosse pomme elle est bien juteuse, remplie de prog et de metal dont le dernier Mystery arrivé juste avant le festival de la Loreley.

Ayant terminé la chronique d’Osada Vida, transcris l’interview de Lazuli, préparé l’édition papier du mois d’août, me voici démuni quand la bise fut venue, enfin si elle arrive un jour. Je me questionne sur quel album prendre sachant que l’on m’a volé le Nosound (honteux !).

Vous voyez la liste ci-dessus ? Et si nous jouions ? Si vous votiez pour l’album que je vais chroniquer, qu’en pensez-vous ? Je serais curieux de connaître votre opinion (on appelle ça la démagogie), sachant que je connais déjà votre réponse: Mystery, Mystery, Mystery ! Avec vous pas de mystère, surprenez-moi justement car j’ai du temps, je suis en vacances, oui je suis en vacances avec rien d’autre à faire qu’aller consulter plein de médecins, couvrir le concert de Steven Wilson, bricoler dans la salle de bain, entretenir mon potager, boire des bières avec mes amis, lire, parce que j’ai toujours la Horde du Contrevent à finir (depuis le temps), écouter de la musique pour le plaisir, faire des photos d’étoiles, dormir, fermer le webzine une semaine et ce fichu blog également, encore une semaine de publications navrantes comme celle-ci et je ferme la boutique pour dix jours, dix jour sans publication, sans Facebook, sans Twitter, sans mail, une semaine de repos numérique, enfin je vais essayer car je suis à la maison (ben oui messieurs les voleurs, pas de bol). Le droit à la déconnexion vous connaissez ? Des fois ça fait du bien, mais quand on rebranche, ça fait souvent très très mal. On verra. Bon vous avez voté pour quoi, j’attends là ?

Si vous hésitez encore, je vous proposerai bien ces cinq derniers, ce sont les albums de Poloniumcubes, nom derrière lequel se cache Gleb Kolyadin himself, le pianiste de Iamthemorning. Moi qui suis fan de musique contemporaine, je me suis jeté avec avidité sur music for Arseny Blinov’s abstract art et j’ai commandé tous ses albums, pure folie vous me direz, mais il faut encourager les artistes talentueux je trouve, surtout à ce prix là…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.