J’ai la rate qui s’dilate

J’ai une trachéite depuis Noël, le radiologue m’a trouvé une hernie, j’ai un rein qui ne fonctionne pas trop bien, je fais une crise de migraine au moins une fois par semaine, j’ai genou bousillé et un kyste au gros orteil et j’ai tout le temps mal quelque part. C’est grave docteur ? 

Tout bien considéré je m’en sors bien : je ne me suis pas suicidé aux médocs, je ne suis pas mort d’un cancer, je n’ai pas encore sombré dans la dépression ni l’alcoolisme et je ne suis pas totalement cinglé,enfin, je crois. Car pour tout vous avouer, dans ma famille, ça dégage sec. 

Le bon côté de ça, c’est que je fais travailler le secteur tertiaire, des infirmiers, aux hôpitaux en passant par les laboratoires et les médecins. 

Mais bon, ce n’est pas un peu chelou de vivre en permanence avec un grand malade ? Si je suis hypocondriaque c’est à force d’être malade et pas l’inverse soyons clair. Je suis vraiment malade tout le temps. Je consacre d’ailleurs tous mes congés à être malade, ceci afin d’éviter des jours d’arrêt maladie.

Certains disent que je fais trop de choses, que je ne m’arrête jamais, qu’après le travail je commence ma seconde journée de travail. Moi j’ai l’impression de ne rien faire de mes journées mais j’ai aussi le sentiment que mes collègues n’en branlent pas une. Allez comprendre.

Hyperactif ? Non, impossible, ce serait une nouvelle pathologie à ajouter à la liste de mes maladies.

Ceci dit, des fois, il faudrait que je lève le pied. Se rendre à un concert avec une hernie, une trachéite, un début de migraine et une grosse fatigue, est-ce bien raisonnable ? 

Quelques corticoïdes dans un café aux triptans et j’avais presque la forme, alors pourquoi me priver me direz-vous ? 

Parce qu’il y a toujours un matin après la nuit de débauche. Et que ça pique un peu quand même, dans le dos avec les acrobaties photographiques, dans la tête, à cause des basses et des lumières, dans la gorge, à force de tousser et chanter.

Le rhumatologue a fait craquer la colonne et les cervicales. Je n’ai plus les corticoïdes qui me donnaient la patate, les effets des triptans s’estompent peu à peu. J’ai mal à la gorge, une dent me taquine, mon dos est en bouillie, je tousse toujours autant et je suis enrhumé. La semaine va être difficile. Vivement le prochain concert !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.