Coke en stock

J’aime goûter à de nouvelles expériences et chercher à m’enrichir. Confiant en mon talent innée (ben voyons), je me lance dans la vente d’images, rien que cela, l’espoir fait vivre après tout.

C’est après avoir lu un tutoriel sur comment gagner de l’argent avec la photographie sur l’Apple Store, où ils conseillent de louer son matériel et de vendre ses photographies que j’ai commencé à creuser sérieusement la question.

Prêter mon matériel ? Je ne suis pas franchement chaud, trop peur de découvrir après qu’il a été malmené.

Vendre mes images, pourquoi pas après tout, mais où ? Et ai-je une chance d’en vendre ne serait-ce qu’une ?

J’ai commencé à regarder les sites spécialisés et me suis finalement arrêté à Adobe Stock. Pourquoi ? Heu… parce que je n’avais pas envie de me casser la nénette et que j’ai déjà un Adobe Id pour ma licence Lightroom. Oui j’ai honte.

J’ai donc ouvert un compte, filé ma carte d’identité, rempli une déclaration pour les impôts et commencé à uploader mes photos favorites, tout ça dans l’ordre inverse en vérité, mais passons. Puis mes belles images ont passé le contrôle automatique et là ouille ! Pas de visage, pas de lieux reconnaissable, pas de flou artistique, pas de sous exposition, pas de grain, pas de sursaturation, pas de pas de pas de… Les deux tiers passèrent à la trappe.

Les photographies retenues sont du coup affreusement consensuelles, plates, manquant (à mon avis) d’inspiration artistique, bref banales.

Voici quelques unes des victimes de cette hécatombe, les non retenues…

Et voici quelques unes des images retenues :

Je vous vois venir avec une question là tout de suite avec vos gros sabots, et tu en as vendu combien de tes photographies ? Vous êtes pénibles avec vos questions, j’ai dit que j’étais joueur, ben j’ai joué c’est tout. Évidement mon ego en a pris un coup, mais quoi, je me croyais bon photographe, ben maintenant je sais.

Mais, pour la première fois, depuis que je fais de la photographie numérique, des personnes ont voulu m’acheter une photographie, celle-ci :

FARSe

Evidemment j’ai été flatté, d’autant que c’était mon cliché préféré du spectacle. Alors je leur ai donné toutes mes photos. Après tout, c’était super ce qu’ils avaient joué.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.