L’expérience interdite

Je serai curieux de connaître l’impact de la disparition du webzine des réseaux sociaux en terme de fréquentation. Google Analytics m’informe que le réseau social représente environ 16% du trafic entrant alors que les accès directs eux atteignent 33% et les moteurs de recherche 45%. 

J’avoue que ma relation à Facebook ressemble de plus en plus à je t’aime je te déteste. Il s’agit d’un excellent média pour se tenir informé lorsque les labels et artistes ne nous contactent pas directement. C’est aussi un outil très utile pour contacter directement des groupes. Après c’est aussi un espace où les cons sont rois et dans lequel il est facile de perdre des heures à ne rien faire.

Et je préfère perdre mon temps à lire, photographier, écouter de la musique, me promener, qu’à lire les inepties de certaines personnes ou qu’à regarder des vidéos de chatons. 

Depuis trois semaines déjà, je n’alimente plus mon profil de liens vers le blog et mes clichés. Après tout, si cela intéresse réellement quelqu’un, il ira y faire un tour tout seul comme un grand, je ne recherche pas l’audimat ici.

Pour le webzine c’est un peu plus compliqué. Sans courir après l’audience, il faut bien que les publications soient lues à minima. Et les musiciens apprécient également de se voir tagués sur les réseaux sociaux.

Je vais tenter une expérience. Au mois d’août, période de faible affluence, je ne vais plus rien publier sur Facebook tout en continuant à faire tourner le webzine, et à la fin du mois, je comparerai les scores de fréquentation avec les autres années, mesurant ainsi l’impact de notre disparition du réseau Zuckerberg. Si le score n’est pas calamiteux, je poursuivrai l’expérience, en rappelant peut-être notre existence aux socialisés de temps à autres.

Cela ne signifie pas que je vais clore mon compte Facebook, je vais continuer d’y passer quelques minutes chaque jour pour rester informé. Car ne regardant pas la télévision et n’écoutant pas la radio, je risque de m’apercevoir un matin que la troisième guerre mondiale qui fait rage en ce moment s’est achevée dans un conflit nucléaire total.

Comment ça la troisième guerre mondiale n’a pas éclaté ? Fake news ? Saloperie de réseaux sociaux !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.