Quoi ma caisse, qu’est-ce qu’elle a ma caisse ?

Je sais, je radote, mais je 31 mai 2016, je me cassais la figure à vélo. Une semaine d’hospitalisation, cinq mois d’arrêt, la tuile ! Mais dans mon malheur, j’ai eu la bonne idée d’exploser mon rein au cour d’un trajet travail, maison. Résultat un accident, totalement pris en charge par mon employeur.

Le 7 juillet 2016, je passais mon troisième scanner de contrôle. Totalement handicapé, perclus de douleurs, je me rendis à l’examen non sans mal, accompagné de mon épouse. Là bas, quand je leur annonçais qu’il s’agissait d’un accident du travail, ils me demandèrent des papiers que mon employeur n’avait pas encore daigné signer, vous savez la bureaucratie et la bêtise humaine créent parfois des situations grotesques. Donc en l’absence de ces papiers, je réglais moi même les 15.61€ de la part mutuelle, je n’étais de toute façon pas en état de protester.

Un an plus tard, je reçu une facture de 15.61€, relative à un scanner fait le 7 juillet 2016. J’ai passé de nombreux scanners cette année là, mais deux dans la même journée non, il ne faut pas abuser des bonnes choses tout de même. Sauf que je ne me souvenais plus d’avoir payé. Alors je contactais l’hôpital, leur expliquais qu’il s’agissait d’un accident du travail, leur fournissait les papiers (cette fois je les avais) et retournais à mes activités.

Deux mois plus tard, je recevais une lettre de relance, concernant une facture relative à un examen fait le 7 juillet 2016, un scanner… Je contactais l’hôpital, qui m’informa que ma caisse avait rejeté le remboursement des soins, sans explication, mais qu’il ne fallait pas que je paye, car, entre temps, la facture avait explosé, la caisse primaire ne remboursait plus la partie sécu. Vous me suivez ? de 15.61€ je passais à 118.82€.

Je reçu quinze jours plus tard, une facture de 15.61€ pour un second scanner et celle de 118.82€ pour le premier. Effrayé par la tournure des choses, je payais fissa les deux factures avant qu’un huissier ne vienne à la maison me piquer mes vinyles. Je me retournais ensuite vers ma caisse le 1er octobre 2017 pour me faire rembourser.

Mais voilà que l’hôpital m’envoie à la Toussaint un avoir de 15.61€ pour une double facturation, celle d’un scanner fait le 7 juillet 2016. Ben oui, j’ai payé deux fois le fameux scanner, entre temps j’ai retrouvé le reçu. Sauf que mon scanner je l’ai payé 15.61€ plus 118.82€, pas 15.61€ plus 15.61€ et qu’en réalité, je n’aurais rien du payer. Donc je contacte une nouvelle fois l’hôpital. Je tombe sur une personne très aimable et compétente avec qui nous rions beaucoup en essayant de démêler la pelote administrative. Elle m’annonce, hilare, qu’en fait la facture de 118.82€ n’est pas bonne et que je vais recevoir un correctif sous peu, le montant réel est de 119.57€ ! La bonne nouvelle c’est que l’hôpital me doit bien 15.61€. Elle me propose alors de prendre les 75 cents de différence sur les deux factures et de me rembourser 14.86€ au lieu des 15.61€ afin de clôturer la facture explosive.

Nous sommes fin novembre, la caisse n’a toujours pas donné de réponse à mon courrier du 1er octobre. Je viens de leur renvoyer le dossier avec la quittance de 119.57€ plus toutes les autres pièces. Qui sait, peut-être qu’en 2018 j’aurai une réponse, à moins qu’une nouvelle facture de 120.17€ ne me parvienne entre temps, pour un scanner fait le 7 juillet 2016.

Quand je pense que j’ai passé six scanners entre mai et novembre 2016, j’ai quelques frissons parfois.

 

Brazil !

Image

  1. Demande d’abord un numéro de sortie au secrétariat
  2. Rédige le courrier où tu renseigne ton numéro de sortie
  3. Imprime-le
  4. Fais le signer
  5. Range le fichier original dans le répertoire qui va bien
  6. Fais en deux photocopies et un scan
  7. Renomme le scan du même nom que le courrier
  8. Envoie l’original par la poste
  9. Donnes-en  une copie au secrétariat
  10. Met l’autre copie dans le classeur ad hoc
  11. Envoie par mail le scan à qui de droit
  12. Range le scan dans le même répertoire que le courrier
  13. Complète le tableur avec le numéro de sortie et les références du courrier
  14. Complète le compte rendu avec les références du courrier et le numéro de sortie
  15. Bravo ! Tu viens d’envoyer ton premier courrier.

Des fois je me demande où nous en sommes de la simplification administrative ? Parce que, sérieusement, une lettre dont on trouve la trace à huit endroits différents, si ce n’est pas de la traçabilité, je ne sais pas ce que c’est. Combien de temps ai-je passé à de rédiger ma lettre, dix minutes ? Combien de temps ai-je passé à traité son archivage, vingt minutes ? N’y a t’il pas une gigantesque disproportion entre l’importance du courrier et son archivage ?

Kafkayage

« En 2014, la durée de validité de la carte d’identité est passée de 10 à 15 ans. »

« Vous pouvez voyager à l’étranger seulement si le pays de destination accepte que la date inscrite sur votre carte ne corresponde pas à sa date réelle d’expiration. »

Ces informations très intéressantes viennent du site du site du Service Public

« Les cartes nationales d’identité délivrées à des majeurs entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en attestera.

En conséquence, de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité. »

Précise le ministère des affaires étrangères.

Grotesque vous ne trouvez pas ?

Donc si comme mon épouse, vous voulez aller en Italie en mai et que la date de fin de validité de votre carte d’identité est en avril, vous avez un gros problème.

Car la mairie refuse de renouveler votre carte d’identité, ben oui elle n’est pas périmée, revenez dans cinq ans… En plus c’est compliqué maintenant ma bonne dame, parce qu’elle est biométrique la nouvelle carte et que nous pauvres fonctionnaires paniquons devant cette révolution technologie qui remplace le formulaire BZP 579 par le HXC 1023 avec une case à cocher. Je vous propose donc de demander un passeport, moyennant 90 €, plus cher que l’aller-retour en avion avec Ryanair. Vous n’avez pas la passeport lowcost pour les vols lowcosts ?

Reste la vilaine solution, oups ! J’ai perdu ma carte d’identité… Étrange tout de même, dans les régions frontalières, le nombre de cartes d’identités françaises volées ou égarées. Oui mais voila, si vous perdez votre carte, comptez plus d’un mois pour en obtenir une nouvelle, vous comprenez la biométrie c’est biométrique alors ben vous voyez, les fonctionnaires n’ont pas fait d’études de biologie, sauf au collège, un peu de géologie, de reproduction des grenouilles et dissection d’un oeil de bœuf.

Bienvenu au château. Mais j’ai la solution, je vais partir sans mon épouse et profiter des belles italiennes. Le retour risque d’être rude par contre…

.