OU – ONE

Image

Prenez une chanteuse chinoise à la voix d’enfant qui chante à contretemps d’un djent et qui soudain donne dans l’ambiant atmosphérique. Vous obtiendrez OU.

Derrière OU il y a également un américain, Anthony Vanacore, qui habite depuis huit ans en Chine. Il signe la musique en plus de taper sur la batterie.

Si vous commencez à avoir mal à la tête et à ne plus entendre de l’oreille droite, c’est normal. Ce sont les symptômes de ONE, le premier album pandémique de OU. Une quarantaine de minutes et huit titres plus tard, vous vous demanderez peut-être si vous avez bien fait d’acheter le disque, mais ça, c’est votre problème.

Car le moins que l’on puisse dire, c’est que ONE est bizarre. Déjà il y a cette pochette rose avec en médaillon le portrait de Lynn Wu. Ensuite il y a le livret saumon rempli d’idéogrammes et de chinois incompréhensible. Seuls les titres des morceaux sont en anglais.

C’est mon grand geek chevelu de fils qui m’a parlé de OU. Alors j’aurai dû me méfier un peu. Lui il est branché gaming, manga, anime, bières au cognac, LGBT et CBD. Vous voyez le genre.

Si j’aime bien les nems et le riz cantonais, j’ai plus de mal avec la culture post maoïste, que ce soit en littérature ou en musique. Pourtant, une fois le premier trauma passé, il faut bien reconnaître que ONE change de la routine occidentale. D’ailleur c’est assez surprenant que le label ultra conservateur Inside Out ait pris un tel risque.

One démarre fort avec ‘Travel’. Si vous vouliez vous faire une idée de ce que donne du djent électro où la ligne vocale en chinois se désolidarise totalement de la musique, vous tenez là un bon exemple. Ne nous mentons pas, c’est un peu hardcore comme mise en bouche.

Après, si vous tenez jusqu’au bout de ‘Travel’,  le reste passe tout seul. Les deux titres suivants sont aussi barrés et j’avoue que j’ai eu un petit peu peur que tout l’album soit du même tonneau. 

C’est là qu’arrivent ‘Ghost’ et ‘Euphoria’. Deux titres nettement plus intimistes, instrumentaux, cinématiques et un peu expérimentaux, surtout pour le second.

Et puis ça repart de plus belle avec ‘Prejudice’ qui donne dans le Plini. Il s’agit de mon morceau préféré au passage, dans lequel djent, guitares et chant étrange trouvent leur équilibre. ‘Dark’ n’est pas mal non plus avec son long couplet basse/chant/batterie même si les ‘Ling en ding de sheng xiang’ du début surprennent un peu.

Après l’obscurité, revient la lumière avec ‘Light’. Un titre lent, expérimental, tout à la voix de Lynn Wu. Une lumière douce comme celle de l’aube, des notes toutes en attente qui terminent ONE sur quelques touches plus traditionnelles.

OU est un OVNI de la scène metal progressive. Passé le choc culturel initial, ONE s’apprivoise au fil des écoutes, alors soyez curieux pour une fois.

Teeshirt : Melanie & Martin

Je suis contre !

Image

Il y a quelques temps, je commandais un coffret Beatles in Stereo à la société américaine Kinghtshops. Une bonne affaire à ne pas y regarder de trop près, une très mauvaise à l’arrivée.

Deux CDs étant endommagés, Let It Be et Yellow Submarine, je suis allé dans mon magasin d’occasion, voire si je ne pourrais pas les remplacer. J’ai trouvé Yellow Submarine et ai pu comparer les deux exemplaires. Manifestement, j’ai bien à faire à un produit contrefait fabriqué en Chine.

Verrez-vous la différence, saurez-vous lequel est contrefait ? Vous avez cinq secondes. Même si la photo de mon iPhone n’est pas flatteuse, il n’y a guère de doute, l’exemplaire du haut est une pâle contrefaçon de l’original. Regardez les couleurs, surtout celle de la jaquette du CD. Le digipack n’est pas de la même qualité non plus, papier, pliages, et que dire du livret.

Les contrefaçons grouillent sur Internet. Je vous invite à être plus prudent que moi si une offre alléchante de ce genre se présente. Les coffrets bradés à vil prix ne sont que de viles contrefaçons.

Contrefait ?

Image

Il y a quelques jours, j’étais très content d’avoir trouvé sur Kinghtshops le coffret Beatles in Stereo au prix alléchant de 73 $. Etant donné que je ne possède aucun album du groupe mythique à la maison, je me faisais une joie de me replonger dans ces disques qui ont bercés mon enfance. Mais dès la commande passée, j’eu de petites inquiétudes, le site américain faisait appel à la poste chinoise pour m’envoyer le colis. Mathieu, un ami musicien (anasazi) m’alerta sur le fait que l’objet pouvait être une contrefaçon de piètre qualité.

L’objet est arrivé le jour de mon retour de Bretagne, très bien emballé, soit une semaine à peine après la commande, joie ! Au déballage, je découvrais quelques défauts sur la boite noire, tâches blanches et je fut surpris par la piètre qualité des pochettes d’album, livret froissé, pliage hasardeux, illustrations manquant de tonus. Mais j’avais enfin l’intégrale du groupe anglais à la maison. Un par un, je revisitais les albums des Beatles, et là encore j’eu quelques déconvenues. Le livret de l’album blanc comporte par exemple trois emplacements pour CDs et seulement deux CDs alors que les Past Masters deux CDs pour un seul emplacement. Et puis dans le lot, deux CDs ne passent pas sur mon lecteur Marrantz, Let It Be et Yellow Submarine.

J’ignore s’il s’agit d’une contrefaçon, n’ayant pas le produit original sous les yeux. J’ai bien cherché sur le net des photos ou des articles relatifs à une éventuelle contrefaçon, mais à ce jour, je n’ai à rien trouvé de probant.

Par chance, c’est un achat PayPal, et PayPal assure l’acheteur et pourrit la vie du vendeur, Alan du groupe Existence pourrait vous en parler longuement. Me voila donc à faire une réclamation sur la plateforme de paiement (ce n’est hélas pas la première fois).

De Acheteur – Neoprog

01/09/2017 01:00 CEST

I’ve received yesterday, Beatles in Stereo. The box is damaged (photos) and some of the CDs ‘Let It Be’, ‘Yellow Submarine’ don’t work correctly.

Can you tell me how works the refond or replacement of my purchase ?

Best regards

JC Le Brun

 

De Vendeur – Knightshop

01/09/2017 05:50 CEST

Dear Mr Le Brun,

Firstly thank you for your feedback and so sorry for this inconvenience.

Regarding to the damaged box, maybe it’s fault by delivery company. About the 2 CDs, I would like to refund to you 20 Usd because of your dissatisfaction . Please let me know if you are agree.

Sincerely,

Knightshop

 

De Acheteur – Neoprog

02/09/2017 09:57 CEST

Hello,

The damaged on the box and booklets are not due to delivery, the parcel was ok, but not the box inside. I’m afraid it’s due to the poor quality of the product, maybe a low cost copy of the original Beatles Box.

To buy the two albums in France the price of both albums is 22 € 26 $ USB.

So for the damage box and the two CDs a honest refund would be at least 36 $ USD.

Best regards

JC Le Brun

D’emblée ils m’ont proposé un dédommagement de 20 $ Usd, montant insuffisant à mon avis pour m’acheter les deux CDs rayés et ne couvrant pas les dommages de la boite. J’ai demandé 36 $ Usd de dédommagement auprès du vendeur, car après tout, ce qui compte pour moi c’est d’avoir l’intégrale des Beatles. Mon offre ayant été immédiatement acceptée, je me retrouve avec un coffret Beatles probablement contrefait à 37.5 $ Usd avec deux CDs rayés.

Je pourrais aller pleurer auprès de la répression des fraudes pour qu’ils détruisent mes CDs et blacklistent le vendeur après dix années de procès mais je crains que ce ne soit pas vraiment efficace. Alors n’ayant trouvé aucune information sur Internet, je me fends de ce post afin de vous avertir. Si les produits du site Knightshops sont très attractifs, ils sont peut-être contrefaits ou dans le meilleur des cas, celui que j’ai reçu était de très mauvaise qualité. Alors soyez plus prudent que moi. Dire que j’ai acheté il y a 8 mois un Nikon D7200 de la même façon sur un autre site, j’en tremble encore.