Laurent Gaudé

J’ai découvert cet auteur français il y a quelques années, presque par hasard, avec son livre ‘La Mort du Roi Tsongor’, un récit fabuleux sur un vieux rois et le déclin de son royaume. Quelques années plus tard, mon épouse m’a conseillé le ‘Le Soleil des Scorta’, une autre merveille dans un genre très différent et dernièrement, ma pour mes 51 ans, elle m’a offert ‘Eldorado’ du même auteur.

Décidément, le style et les thèmes abordés par Laurent Gaudé font de lui un brillant écrivain. Cette fois, avec Eldorado, il s’attaque au délicat sujet de migrants. Un livre écrit en 2007, et qui dix ans plus tard, se trouve être plus d’actualité que jamais. A travers deux récits parallèles qui se rejoignent à la fin autour un collier de perles bleues, l’auteur nous raconte une aventure humaine cruelle où la vie ne tient qu’à un fil et où l’argent règne en maître. L’histoire d’un capitaine de navire qui récupère les migrants en mer et celle d’un jeune homme qui fuit son pays pour gagner l’Eldorado européen. Ce n’est qu’un roman bien sûr, mais il donne un tout autre éclairage sur ces “étrangers aux téléphones portables” qui abandonnent tout, famille, maison, travail, renonçant parfois à leur humanité, affrontant maints périls pour fuir la guerre, la dictature et atteindre l’île de Lampedusa où ils seront enfermés dans des camps, dans l’attente, hypothétique de papiers pour l’Europe ou d’un retour chez eux.