Les derniers achats

Je suis un acheteur compulsif de musique, du rock progressif principalement, en CD ou vinyl, le mp3 n’étant pas mon ami. Voici les achats de cette semaine : Glass Hammer, Mike Holmes, Izz, Morrighans, Nine Stones Close et Pain of Salvation.

Je reçois parfois des promos du groupe Glass Hammer, mais pas tout le temps et c’est bien dommage, du coup, quand je ne reçois pas de promo, j’achète, logique non. Là il me manquait le tout dernier Valkyrie qui marque un nouveau virage dans leur musique, une seule écoute pour l’instant et déjà fan.

 

IQ composait en 1997 ce que l’on peut considérer comme un de leurs chefs d’œuvres, un double album que j’ai eu la chance d’écouter en live à Strasbourg à l’époque. Mathew Miller a voulu en faire un film et naturellement il s’est tourné vers Michael Holmes pour en écrire la musique. Cet album est donc la BO du film, un peu dans l’esprit de Birdy de Peter Gabriel. Les fans de IQ vont se régaler.

 

IZZ c’est du prog fusion américain de haut vol avec beaucoup d’harmonies vocales. Une musique exigeante adoucie par des voix magnifiques. Je n’ai pas encore écouté Ampersand Volume 2, mais ce sera ce WE assurément.

 

 

Morrighans est un jeune groupe français qui a lancé en 2016 un crowdfunding pour financer son premier album The Three Circles Of Death. J’ai déjà survolé la version digitale, mais rebuté par le chant, je n’ai pas encore fait une écoute complète de l’album. Je vais faire une nouvelle écoute cette fois avec le CD qui vient d’arriver pour me faire une nouvelle opinion.

 

Pour Nine Stones Close c’est une vieille histoire d’amour. J’ai adoré (le mot est faible) leurs premiers albums avec Marc Atkinson comme chanteur. Son départ du groupe m’a désespéré, par chance il chante en solo et dans Riversea. Je découvre le nouveau chanteur Adrian, au timbre plus rugueux sur leur dernier album Leaves. Je l’écoute justement en écrivant ces lignes.

 

 Faut-il encore présenter Pain of Salvation ? Reçu en promo, je me suis dépêché d’acheter l’album en version vinyle et CD digipak car il y avait dedans un CD bonus. Nous venons d’en faire la chronique sur Neoprog et j’ai eu l’occasion d’interviewer Daniel également au téléphone, c’était magique, un rêve de gosse.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.