Nuke ta mère

Lorsque sur Twitter, je suis tombé sur un tweet proposant de l’électricité 100% nucléaire de Nuke.Green :

« On va essayer de monter un fournisseur d'électricité garanti 100% nucléaire.Parce que c'est moins carboné, moins cher et moins hypocrite que les autres offres du marché. L'aventure démarre avec plein de démarches administratives, suivez l'avancement ici ! » 434 likes

j’ai explosé :

« Mais quelle horreur ! Vous n’en avez pas eu assez avec Tchernobyl, Fukushima et 3 Mile Island ? Sérieusement. ». 1 like

Je n’aurais pas dû, ce n’était pas malin. Tous les pro-nucléaires que comptent Twitter me sont tombés dessus à bras raccourcis. Le pire c’est qu’ils connaissent leur affaire alors que moi, voilà, j’ai juste viscéralement peur de cette saloperie.

Graphiques à l’appui, ils m’ont démontré que le nucléaire (français) est l’énergie la plus propre devant le solaire, l’éolien, les barrages, la géothermie et le reste. Ils m’ont prouvé qu’une centrale nucléaire pouvait être démantelée en huit ans et ne plus laisser de traces (ils ont oublié de parler du combustible usagé enterré en attendant de meilleurs jours). Ils m’ont rassuré en affirmant que les anciennes centrales dangereuses n’avaient plus cours et que notre parc actuel était des plus fiables.

Ha ? Parce qu’avant y avait un risque ? J’suis bête aussi… Des personnes manifestement intelligentes avec un bel argumentaire bien rodé, relativement polies face à mon ignorance, allant jusqu’à me proposer des liens « impartiaux » pour me faire mon opinion sur le sujet. Marrant, c’est comme ça que font également les adeptes de la théorie du complot.

Je ne crois pas au complot et je vais avoir du mal à trier le grain de l’ivraie. Il y a trop à lire, écouter, comprendre pour que je me fasse une opinion. C’est un peu comme pour le réchauffement climatique, soit vous connaissez bien le sujet, soit vous faites confiance à des sources pour la synthèse.

Des faits tangibles, je n’en connais que trois, mais c’est bien suffisant pour moi: Tchernobyl, Fukushima et 3 Mile Island. Du lourd, du vrai, du moche, trois accidents nucléaires en quarante-deux ans. Et quelques morts, directs et indirects au passage, mais tout le monde ne s’accorde pas sur le nombre de cadavres dans le placard.

Le nucléaire est peut-être devenu sûr, qui sait (les réactions nucléaires reprennent sous le sarcophage de Tchernobyl), mais en lisant les rapports de l’ANDRA sur l’enfouissement des déchets, je découvre qu’ils envisagent quand même qu’un jour, l’homme ne se souvienne plus de toute la merde qu’il a enfoui à cet endroit. « Regarde chérie, j’ai trouvé ce truc dans une galerie, ça pourrait faire un joli meuble de bar ! ».

Alors le nucléaire est peut-être propre en bilan carbone, les chiffres oscillent entre 6 et 66 gCO2/Kwh ce qui n’est pas exactement pareil, mais bon passons. Les rapports de l’ADEME seraient foireux m’a t’on dit, pas ceux de l’ANDRA ? Je n’ai de toute façon pas envie d’isotopes radioactifs en fin de vie dans la nature, il y en a déjà assez dans la fosse des Casquets, sans parler des barils qui se sont perdus pendant le transport.

Mais comment faire rouler toutes ces voitures électriques qui nous promettent 370 km d’autonomie pour 250 km réellement parcourus (test grandeur nature de la nouvelle Zoe au printemps) sans le soutien du nucléaire ? Oui le CO2 c’est mal, oui l’éolien et le solaire ne suffiront pas à notre consommation sans cesse galopante, là je suis d’accord.

Alors calmons-nous, consommons moins, faisons-nous violence et cessons de bâtir des EPRs à tout-va. Réduisons notre empreinte carbone et énergétique. Moins d’avions, moins de longs déplacement, privilégions le vélo et la marche, achetons local, ne changeons pas sans cesse de machin technologique, mangeons un peu moins de viande (mangez vos gamins à la place), et tout n’ira pas trop mal peut-être.

10 réflexions sur « Nuke ta mère »

  1. Apport interressant. Je suis d’accord sur la réduction nécessaire de notre consommation d’énergie (mais je suis carrément pro-nucléaire: cette peur du nucléaire, c’est comme la peur des requins, elle est avant tout fantasmée). Par contre, il y avait un blog qui consommait trés peu d’énergie (par le contenu qui était avant tout de la lecture) qui s’appellait Neoprog. Maintenant il est malheureusement remplacé par un autre blog à contenu vidéo or l’utilisation massive de vidéos sur le web est hautement polluante. Pour être en accord avec vos convictions, il faudrait donc que j’arrête de consulter votre contenu. Et que vous, vous reveniez à un blog avec trés peu de vidéos. Vous voyez que nous sommes tous en contradiction avec la triste réalité: on est dopé à la consommation d’énergie ! Et la 5g qui arrive, qui va faire exploser la consommation de vidéo….

    • Oui j’avoue que mon usage immodéré d’Internet ne joue pas en ma faveur et les vidéo en streaming sont énergivores. Personne n’est parfait. Ceci dit j’ai d’un autre côté fermé mon compte Facebook, un compte Twitter, un compte mail et mes vidéos ne sont vues que part une dizaines de personnes dans le monde, donc relativement négligeable en comparaison des vidéos de chat. D’un autre côté, je propose également la chronique dans le blog, sans qu’il soit besoin de regarder la vidéo. Donc vous avez le choix. Pour ce qui est de consulter ou non mes contenus, c’est à vous de voir, pour ma part, je m’en moque un peu je l’avoue, je fais ça juste pour m’amuser.

  2. Un point que les pro-nucléaires oublient souvent, c’est que les réserves de matières fissiles ne sont pas infinies non plus. Certes, en théorie, il y a le thorium, sauf que je ne crois pas qu’il existe, à l’heure actuelle, la moindre centrale au thorium en activité.

    Sans parler du point le plus évident, que tu mentionnes: c’est une fuite en avant face à un problème bien plus important, celui de la surconsommation.

    Et, au passage, l’argument de la consommation individuelle, sans être faux, sert un peu trop souvent de faux nez à ceux qui ne veulent surtout pas toucher au statu quo du modèle néo-libéral. Du what-aboutisme classique.

      • En fait je cherchais un truc avec Nucléaire, Nuc, Nique, il n’y avait qu’un pas, et lorsque j’ai relu mon brouillon j’ai revu le nom du compte Twitter Nuke.Green. La suite tu l’a connais.

    • Barf c’est comme le pétrole non ? Suffit d’exploiter de plus en salement des gisements pour trouver quelque chose, et puis avant l’épuisement des ressources on aura bien eu un nouvel accident majeur, parce que nous sommes les plus forts en France, c’est les autres les mauvais.
      Et oui, construisons des EPRs, comme ça nous pourrons aller plus loin dans la surconsommation en toute bonne conscience, et puis ralentir l’économie, c’est forcément la fin du monde, alors que quelques accidents nucléaires, ce ne sont que quelques morts en plus.

  3. Bon en tous cas, vous avez tous des réponses intéressantes. Je ne veux froisser personne. Je m’interroge juste beaucoup sur notre consommation d’énergie et les problématiques en découlant. Quand je dis pro-nucléaire c’est un peu par provocation. Je pense juste que malheureusement, c’est un peu le choix du moindre mal en attendant qu’on sache stocker l’énergie renouvelable. Enfin bref, je lis Neoprog depuis je ne sais combien d’années! Vous m’avez fait découvrir nombre d’albums merveilleux et je vous en remercie. Longue vie à votre nouveau projet !

    • En fait je pense qu’il faut prendre le problème sous un autre angle.
      Il n’y a pas d’énergie ‘propre’. L’éolien demande de lourdes infrastructures consommatrice en CO2 (la base en béton, l’alu) et peu défigurer le paysage. Le solaire demande de grande surface, exige beaucoup de terres rares (et elles portent bien leur nom) et pour l’instant a un très mauvais rendement. La géothermie provoque sur certain site des secousses sismiques, (chez nous en Alsace c’est un festival depuis un forage dans le nord). La barrages perturbent la circulation naturelle des fleuves et rivières, inondent des régions et ont un bilan carbone de construction épouvantable. Quant-au stockage de l’énergie, ben, voila quoi. Les énergies fossiles nous promettent déjà au minimum un +3 C avant la fin du siècle. C’est énorme +3 degrés, les gens ne réalisent pas encore à quel point (phénomènes extrêmes en augmentation, ça veut dire froid oui oui, sécheresses, inondations, tempêtes, cyclones et j’en passe, et ça je connais, c’est mon métier). Alors le nucléaire, ‘propre’, avec fort rendement énergétique, peut sembler une alternative pour maintenir notre train de vie actuelle, mais à quel prix ? Sans parler du risque d’accident, il reste le la facture que nous ferons payer à des centaines de génération ensuite.Le problème c’est notre train de vie. Sept milliards d’habitants voulant le confort, Internet, le chauffage, de la viande à tous les repas, une voiture, partir à l’autre bout du monde pour les vacances. La Chine y arrive, bientôt l’Afrique, l’Inde et pourquoi on leur interdirait ça, nous nageons dans ce luxe, car c’est un luxe. Donc, d’après moi, nous devons calmer le jeu, consoler moins (je ne dis pas revenir à l’age de pierre non plus), mais revenir à des besoins raisonnés. Evidemment personne ne veut de ça. Qui renoncerait à sa PS5, ses vacances au sport d’hiver, le chauffage à 20° en hivers et la clim à 18° l’été avec une piscine au fond du jardin ? Personne à part les fous. Nous pouvons tous faire, à notre échelle, un petit effort et non, pas en achetant une voiture électrique 😉

      • Sinon merci pour Neoprog et son travail.
        Mais j’avais envie de retrouver le plaisir d’écouter de la musique et ne pas ajouter à ma semaine de 35 heures les 20 à 30 heures de travail que m’imposaient de webzine.
        Ce que je fais en solo n’a plus rien à voir avec Neoprog, je parle des albums qui me font envie, des albums achetés, plus de promotion.
        Le format vidéo c’était pour essayer, pour l’instant ça m’amuse même si c’est assez mauvais, qu’importe, je ne cherche pas l’audimat 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.