Envy Of None

Lorsque sur la page Bandcamp du label est apparue la pochette bleue de ces deux infirmières au look fifties et leurs pilules géantes posées sur des plateaux ronds, j’ai été intrigué. 

Le titre électro pop proposé en accroche était bien loin de mes affinités musicales mais cela ne m’a pas empêché de mettre l’album de côté pour une écoute ultérieure. Je suis de nature joueuse en fait.

Lorsque Envy Of None est enfin sorti le huit avril, je l’ai écouté une fois et commandé juste après. 

Ce sont la voix feutrée de Maiah et la dream pop atmosphérique qui m’ont séduites. C’est bien après que j’ai découvert que Envy Of None était une collaboration de Alex Lifeson, de le guitariste de Rush, de Andy Curran, le chanteur et bassiste de Coney Hatch, de la chanteuse Maiah Wynne et de Alfio Annibalini.

Pourtant Envy Of None ne ressemble en rien à du Rush, du Coney Hatch ou du Philip Sayce Group. Andy compare leur travail à du Massive Attack électronique influencé par Nine Inch Nails.

Il devrait y avoir tout ce que je déteste dans leur musique. Des titres très courts, des sons électroniques, une batterie minimaliste, pas d’instrumental sorti de ‘Western Sunset’ et pourtant Envy Of None est en passe de rejoindre mon top 2022. Ceci dit, il y a des relent floydiens ici où là et j’ai toujours aimé Massive Attack.

Si le premier titre, ‘Never Said I Love You’ donne dans le poum poum tchack, ne vous arrêtez pas là. Poursuivez l’exploration. Soyez curieux. Vous verrez. Le ‘Look Inside’ soyeux, envoûtant au chant éthéré, devrait vous surprendre. 

Et puis écoutez le puissant ‘Dog’s Life’. Je suis certain qu’il vous rappellera les jeunes années de Peter Gabriel en solitaire avec sa guitare frippienne comme le ‘Kabul Blues’ vous ramènera à The Wall.

Si je ne devais mettre qu’un titre en avant sur les onze présents dans cet album, ce serait sans doute ‘Enemy’ à l’atmosphère particulièrement réussie. Mais autant le dire tout de go, cet album est un sans faute de bout en bout.

Va-t-il continuer à me séduire écoute après écoute moi qui aime la complexité progressive et le poutrage metal, je ne saurai le dire pour l’instant. On verra s’il figure dans mon top 3 2022.

Teeshirt : Kino

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.